Martin Rappeneau

Martin Rappeneau dans 25 - Musiques rappeneau_2 rappeneau-martin dans 25 - Musiques

________________________________________________________


Martin Rappeneau est un auteur-compositeur-interprète français.

Il est né le 5 avril 1976 à Neuilly-sur-Seine. Il est le fils du cinéaste Jean-Paul Rappeneau, le neveu de la scénariste Elisabeth Rappeneau, et le frère de l’écrivain Julien Rappeneau.

Nourri des partitions délicates et très enlevées que Michel Legrand a souvent écrites pour son père, le cinéaste Jean-Paul Rappeneau, mais aussi fan de musique californienne et de pop au sens large, Martin Rappeneau évolue dans la tradition de quelques grands romantiques comme Michel Polnareff ou William Sheller.

Il hérite également du mouvement français appelé  » ligne claire « , mené par Michel Berger. Martin Rappeneau revendique ces influences et propose dans ses chansons des  » éclats amoureux d’un fragment de vie « , mêlant des souvenirs autobiographiques à une conscience poussée de la dramaturgie musicale.

Parallèlement à des études de droit, il chante, compose, puis s’exerce dans des pianos-bars. Il mène l’essentiel de son parcours initiatique en solitaire puis enregistre une maquette au Conservatoire de Paris. Si aujourd’hui son répertoire est teinté d’accents funky, c’est grâce à l’influence de Sinclair, qu’il rencontre par hasard à une terrasse de café, en 1999. Trois ans plus tard, Martin Rappeneau enregistre son premier album «  La Moitié des choses  » avec l’aide de son nouveau compère. Avec d’habiles mélodies comme  » Les Figures imposées  » ( qu’il chantera en duo avec Marie Gillain ), il se fait un nom. Séducteur timide, c’est sur scène, et avec son piano, qu’il conquit son public.

________________________________________________________

  • Les figures imposées

http://www.dailymotion.com/video/x1jrzl

________________________________________________

A chacun ses mots et sa manière
La belle affaire
Je reste pour ceux que j’aime
Tu t’en vas vers les mêmes

A chacun ses gestes et ses regrets
Les grands effets
Je révise mes sourires
Tu retiens tes soupirs

REFRAIN

Et moi qui nous croyais inséparables
Ce reflet c’était des larmes
Ces mots étaient silence
Mon mal était patience
Pour elle et sans regret
Les figures imposées

A chacun ses phantasmes et ses rêves
Mais les deux s’achèvent
Je reste sur une idée
Tu préfères l’oublier

A chacun ses coups et ses blessures
La jolie rupture
Tu prendras tes bagages
Je resterai bien sage

REFRAIN

________________________________________________

0 commentaires à “Martin Rappeneau”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...