L’agoraphobie et la phobie sociale [ Partie 01 ]

Hebergeur d'images


J’étais agoraphobe et parfois j’ai des montées de phobie qui me pousse à des comportements agoraphobe.

Une phobie sociale c’est avoir peur des autres et donc évitant le contact avec les autres, évitant le phénomène de groupe.
Une phobie sociale ne nous empêche pas de sortir mais elle empêche d’être en contact avec les autres. La personne atteinte de phobie sociale peut répondre au téléphone et sortira de temps en temps, elle pourra même aller au travail, c’est possible, mais évitera toujours le contact avec les autres. Elle aura également du mal à parler en public voire elle ne le pourra pas. L’agoraphobie est une rupture totale du monde extérieur avec des troubles qui ressemble à de la paranoïa, mais en réalité sont des sentiments de persécutions. La personne se sentira sans cesse oppressée, persécutée par le monde extérieur à tel point qu’elle ne sortira plus pour éviter ces contacts, ces agressions.Elle ne répondra même plus au téléphone puisque celui-ci sera devenu un agresseur etc etc.

La phobie sociale quand elle est très prononcée se substitue avec l’agoraphobie.J’aime situer les choses et donc pour mon ancienne agoraphobie et pour celle des autres j’aime y mettre des niveaux allant de 1 à 5. J’ai moi-même atteint des niveaux allant jusqu’à 2 ou même 3 parfois dans l’agoraphobie. Ces niveaux sont atteint au moment ou quelqu’un frappe à la porte par exemple, la personne se replie physiquement sur soi-même, elle peut se boucher les oreilles en attendant que ça se passe.Encore pire si c’est quelqu’un de sa propre famille qui vient et qu’elle est incapable de recevoir. Le niveau 3 est également atteint quand, si on lui apporte pas à manger et qu’elle se laisse mourir de faim afin d’éviter d’aller faire les courses. En dehors de ça, il y a des niveaux de faibles intensités dans l’agoraphobie et donc la guérison est encore possible. Guérison qui ne veut pas dire fin des problèmes sociaux mais qui peut vouloir dire, comme moi, passage de l’agoraphobie à la phobie sociale.

Souvent nous basculons dans cet état par culpabilité, une sorte de cercle vicieux.La phobie sociale engendre des comportements asociaux et donc anti relationnels. Ces comportements là vont engendrer une culpabilité puisqu’il y a des choses que nous ne pourrions pas assumer. Nous allons être en porte à faux avec ce que nous voulons, ce que nous sommes, ce que l’on perçoit de nous et ce que l’on laisse percevoir de nous. Rentrant dans ce cercle vicieux nous allons commencer à avoir de réelles reproches par notre entourage sur nos actions ou surtout devrais-je dire, sur nos absences d’actions. L’entourage ne comprenant pas ces comportements va avoir une tendance à nous culpabiliser et, en essayant de nous faire réagir va essayer d’accentuer les effets réalistes de ce comportement. L’entourage agît ainsi car il croit que cette déconnexion de la réalité est liée à un comportement enfantin, une sorte de caprice d’enfant aimant être chouchouté. Le pire c’est qu’il n’auront pas forcément tort car c’est une part de vérité qui se cache derrière tout ça. La plus grande erreur de notre entourage c’est de croire que ce comportement qu’il juge enfantin est en fait un manque de réalisme c’est-à-dire que nous ne sommes pas conscient de la réalité des choses, nous sommes pas conscient de ce qui va nous arriver.Pourtant nous en sommes bien conscient de ces choses là, et accentuer ces faits à un côté pervers, inattendu de nos proches, c’est qu’ils vont nous enfoncer encore plus dans la phobie et une simple phobie sociale pourrait à ce moment là se transformer en agoraphobie.

Si nous ne voulons pas répondre au téléphone, ce n’est pas parce que le téléphone en lui même nous fait peur, c’est bel et bien la personne qui est au bout du fil qui provoque ça ou plus exactement ce qu’elle pourra nous dire.Nous pensons que de répondre à ce téléphone, à cette personne va empirer notre cas. Si nous avons peu confiance en nous, il peut se passer plein de choses dans notre tête à ce moment là comme :

_ La peur de ne pas savoir quoi raconter au téléphone, peur des blancs, rien de nouveau à dire puisque dans notre vie il ne se passe rien etc… ( manque de confiance en nous ).

_ La peur que l’on nous propose quelque chose et à laquelle nous ne saurons dire non ( phobie sociale et manque de confiance en soi alliant le problème de ne pas savoir dire non ).

_ La peur de décevoir l’autre par ce  » non « .

_ La peur d’être obligé de se contredire ( au fond de nous nous aimerions bien y aller mais nous ne pouvons pas et ça nous rend encore plus malade de voir la vie nous passer sous le nez ).

_ La peur de poser un lapin encore une fois ( pour faire plaisir à l’autre nous allons peut-être accepter sa proposition mais nous devrons nous cacher à nouveau ensuite quand, s’inquiétant de notre absence, il va rappeler car nous ne pourrions pas lui répondre car sa déception nous ne la supporterons pas ).

Bref tout étant pour essayer de faire comprendre en partie que cet enfer est très dur à vivre pour les gens qui sont atteint de ces pathologies. Encore vous avez que 20% peut-être de ce que nous vivons, dans ces pathologies qui ne se voient pas et encore très mal comprise à ce jour…

7 commentaires à “L’agoraphobie et la phobie sociale [ Partie 01 ]”


  1. 0 nisuchan 17 juin 2008 à 14:16

    merci pour cet article. Je viens de me rendre compte que je suis concernée par tout ça et que cela empire, tout ce que tu dis est vrai. je ne répond plus au teléphone j’ai peur de la réaction des gens. je m’enferme chez moi car j’ai peur de croiser dans la rue les gens qui m’ont fais du mal. le pire c’est que ces personnes vont jusqu’à sonner chez moi et rester des heures devant ma porte…je n’en peux plus je reste silencieuse des heures sans bouger jusqu’à qu’ils s’en aille. j’espère un jour m’en sortir. je te souhaite bonne chance.
    +++++=

  2. 1 Syou Plé 18 juin 2008 à 21:37

    Bonjour,

    Personnelement, je m’en suis partiellement sorti, en tout cas, suffisamment pour me sentir beaucoup mieux et moins culpabiliser car comme j’ai dû le dire, c’est un cercle vicieux.

    Il n’y a donc pas de raisons pour que vous ne vous en sortiez pas. Ce que vous avez découvert ici est le premier pas vers la guérison : la prise de conscience.

    Bon courage.

  3. 2 el carolo 28 juin 2008 à 19:16

    salut moi je suis agoraphobe sa fais trois ans que je ne sors plus du tout de chez moi nisuchan moi aussi je me sens persécuter par des gens moi si on vient frapper a la porte de chez moi j’ouvre si j’ai envie tu dois te dire que tu es chez toi et que personne dois venir pour te faire du mal si c’est le cas tu porte plainte a la police pour discrimination et crois moi ,sa va leur coûter chère franchement des gens comme sa qui sans prenne a des personne faible il mérite bien des chose que je ne dirais pas

  4. 3 Monin 5 août 2008 à 20:43

    Moi aussi j’été agoraphob a 13 ans sa mé survenu , j’ai beuacoup perdu de copain , car je ne sortez plus , quand je sorter dans les magazin je tonbé dans les pommes achaque fois , ou sinon j’étoufé d’un manque d’eau , d’un manque d’air , je suis un spy spécial pour sa, depuis que jé 17 ans j’ai rencontré une fille cela fait 1 ans jsui avec elle , sa completement disparu l’agoraphob , je suis allez dans des grand magazin,des cinéma, mé les boite de nuit josse pas encore y allé, j’ai peur ….et je peu pas resté dans un macdo lomgtemp, pour dire grace a ma copine je men sui sorti

    je pence que jé un niveau pas elevé , et sa me rendé fou , de toute façon c tout dans la tete mé rien a faire…

    bon courage a tout ce qu’il l’omt, car vraiment c enmerdant

  5. 4 Julien 17 déc 2008 à 9:07

    Heu sans vouloir être contradictoire avec les commentaires du dessus je ne vois aucun vrai commentaire qui cite vraiment la phobie social ou l’agoraphobie…

    je suis phobique social enfin je le pense et je ne manque jamais d’eau j’ai pas des envies de tomber dans les pommes et puis je ne comprend pas comment peut ont être phobique social ou agoraphoe à 13 ans?? c’est en plein dans l’ages des études et tous ça…

    enfin moi je pense que c’est arrivé avec mon accident de vélo moteur précisément à l’ages de 17ans ou je suis tombé sur le casque assez méchament enfin c’est une ipothèse… et avec une accumulation de désastre familiaux

    du jour au lendemain on se retrouve seul et on l’accèpte avec une douleur au coeur continuelle…

    pour ma part mon opinions à moi quand je vais des les endroit public je me sens très tendus limite parano et je me met à pegewé… alors souvent les gens nous prennent pour fou ou imcompréhensible

    enfin voila maintenant j’ai 19 ans et ma phobie dure depuis 2 ans j’ai suivit un spécialiste 2foi je n’ai vu aucun résultat et à chaque foi c’était 70euro

    voila donc c’est triste à dire mais je n’ause avoir des relation humanoïde que quand j’ai bu un petit verre ou quoi la confiance reviens temporairement…

  6. 5 je suis agoraphobe... 15 fév 2009 à 3:41

    depuis plusieurs années j’ai sut maîtriser ce probléme…voir cacher…mais ilm’est arrivé des choses trés graves trés grave pour que je rechute tres tres fort !!! c’est dur à expliquer…j’ai vécut des choses tres dur ..je me suis retrouvé en prison en france en préventive sans raisons puisque l’on m’a reconu 1 non lieu c’est 1 débililité mais en atendant cela ne m’a pas aidée…+ exmari qui m’a menacée ect nous avons du vivre dans une cave!!! + tête mise a prix!!! comment ne pas avoir de l’agoraphobie aprés cela !!! je sort avec mon chien par obligation apres je me sent mal personne le sait mais c’est dur pour moi !!! je me sent mal et j’ai des sueurs et des malhaises horrbles!! personnes ne peut comprendre!!
    heureusement que je pratique et j’enseigne yoga mentale c’est cela qui fait que je m’en sort!!
    sortir un un pied dehors c’est la galére!!svp comprenez nous!!! c’est horrible!!cela demande beaucoup d’effort!!
    de la part d’une agoraphobe…gaby

  7. 6 julien 10 mar 2009 à 2:18

    bonjour

    voila j’ai 18 ans et sa va fair un pti pe plu d’un ans que je nose plus sortir surtou quand je sais qu’il y auras beaucoup de personne je nose plus aler au resto ny boir un verre dans un bar et je nose pas aller a l’auto ecole pour fair mon permi je suis aller trois foi et je ne me senter pas a laise j’avais chaud j’etais pa du tou a laise donc je ny sui plu retourner mais la j »ai envie d’avoir mon permis mais le faite de revois toutes ces personne et qui me fixe j’arrive pa a fair le pas.
    je n’ais pas de confiance en moi et je ne massume pas (obesiter) aise la cause de tou ca

    fin ci quelqun pourai maider a comprendre pk? ce serai sympa
    merci d’avance

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...