Mon témoignage [ Partie 04 ]

J’ai du mal dans une discussion à la récurrence des politesses ( bonjour, ça va, quoi de neuf etc ) donc de les faire m’énerve et de les recevoir.
Sinon, j’ai du mal à continuer, à aller vers l’autre, à m’intéresser à lui. Soit je ne parle pas, ou soit je parle continuellement, quand je suis parti.

Je ne m’attache pas à celui à qui je parle en fait, sauf exception, parce que souvent, ce que je dis à l’un, je peux le dire, mot pour mot à un autre. Ce qui le prouve bien et prouve aussi que je me parle plus à moi-même, que de parler à l’autre mais bon…

Sinon, dans le réel, j’ai surtout du mal à m’arrêter, à savoir quand je saoule ou pas. Souvent, je visualise les choses après coup, ce que j’ai dit car sa réaction, sauf si elle m’a suffisamment choqué pour que ma mémoire ait pu l’imprimer, je ne m’en souviens pas et donc, je vois que j’ai encore trop parlé. Ca ne me fait pas tout le temps ça, sur le net moins. Dans la réalité, parfois rien que deux mots, je trouve que c’est trop, alors quand c’est une discussion de 20 minutes, je suis pas bien du tout.


Sinon, j’ai du mal ( moins, grâce au forum ) à ne pas m’embrouiller. Vu que c’est comme si je me parle à moi-même, je pense à tous les détails, comme dans ma tête et je reviens pour compléter des détails oubliés qui ont rapport à ce que j’avais dit précédemment etc. Il est vrai que ça me déconcentre, surtout à ce jour, car je dois penser à plein de chose en discutant, son regard, ses expressions en général, ce que je dis, ma constructions de phrases, mes emploies de verbes, de vocabulaires etc. Je suis très exigeant envers moi-même ce qui n’arrange rien parfois.

Le bruit me déconcentre aussi beaucoup. Je parle longtemps, sans être interrompu, pour ne pas en oublier, pour tout dire.
J’ai d’ailleurs horreur d’être interrompu, je hais bien souvent les téléphones portables, il n’y a rien de pire pour couper une conversation.

Il parraît, et c’est vrai, que je place des phrases hors contexte, parce que cette phrase me vient en tête, ou parce que j’ai quelque chose qui m’y fait penser. En pleine discussion je peux interrompre tout le monde, en m’incrustant pour dire ceci ou cela. Ou sinon, je parle et je parle, et tout d’un coup, je vais sortir une phrase loin du contexte du genre : je parle de ma journée, ce que j’ai fais et cetera ( c’est un exemple… ) et je vais m’arrêter net, pour dire un truc du style : Et si la peur était plus proche de l’instinct que ce qu’on l’on a toujours cru ? Ou sinon, je peux être obnubilé, tout d’un coup, par un détail, n’importe lequel, un oiseau qui fait du bruit dans le ciel, la forme d’un arbre, un objet au loin que j’identifie mal au début et essayant de savoir de quoi il s’agit, un truc à compter aussi…

Quand on me parle, ça va, j’arrive à comprendre, quand c’est très clair. Mais parfois, quelque chose, un élément extérieur me gène, et ce que l’autre me dit, je perçois ça comme un flue de paroles sans arriver à en distinguer aucune. Par conséquent, il arrive fréquemment que l’on me dise quelque chose au bout de la 3 ème fois, ( quand ce n’est pas plus ) et que je l’enregistre pas.
Il me faut être pleinement concentré quand on me parle et ne pas faire deux choses à la fois. Mais le problème, c’est que je réponds oui ou un semblant de oui.
Il m’est même arrivé, certaines fois, de parler avec ma mère au téléphone, elle parlait, j’étais absorbé par ce que je lisais tout d’un coup, et je continuais à lui répondre : << ah oui ! oui oui ! d'accord ! >> sans m’en rendre compte et je me suis arrêté, sans m’en rendre compte et elle continuait de parler, puis elle a raccroché et là, je dis : << allo ! allo ! >> mais je n’entendais que le  » bip  » dans le téléphone.
Je trouvais que j’avais exagéré et qu’il fallait que je trouve une solution, parce que ma mère je l’adore et je ne veux pas lui faire des coups comme ça.
Donc j’essaie de me concentrer sur ce qu’elle dit et, au pire, je me mets dans ma chambre ( ni posters, quelques tableaux mais pas grand chose sinon, qui pourraient me déconcentrer ) et là ça marche assez bien.

0 commentaires à “Mon témoignage [ Partie 04 ]”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...