Mon témoignage [ Partie 09 ]

En me découvrant, j’ai aussi redécouvert mes passions de bases, comme les chiffres.

A vrai dire j’avais un peu oublié à quel point je les aimais. Je crois qu’il était mieux que je les oublie, on le dirait bien dû moins, sans doute parce que ce n’était pas eux qui auraient pu m’aider durant un temps, qu’ils m’auraient rendu encore plus différent, plus moi-même et puis, au final, je ne regrette rien.

Je fus en discorde avec eux, plus trop copain, mais je crois qu’ils ne m’en veulent pas, et puis, mieux vaut tard que jamais.

En fait, je ne les avais pas vraiment oublié, car je comptais de temps en temps, ils me parlaient même, mais c’est assez récemment qu’enfin je les écoute, ou les réécoute.

Quand les chiffres me parlent :

Voilà comment je vois ceux-là :


14159265358979323846264338327950288419716939937510
58209749445923078164062862089986280348253421170679

14 15 926 535 89 79 323 84 62 64 3383–27-9 50–288 41 97 16 93-99-37 510 582 097 4944 59 23 078 16 40 62 -8-62 08 99 8 62 80 34 825 34 211 706 79

14 = Le chiffre que tout le monde connaît.

15 = Il est séparé mais a un lien direct entre le 1 du 14 et de plus, il est bien placé, car nous avons une répétition et une progression du même chiffre ( 14 + la répétition du 1 ensuite 1 + 4 = 5 ).

926 = Ils vont si bien ensemble et puis, ils sont entre les deux cinq.

535 = Comment ne pas séparer ces trois chiffres des autres, ne sont-ils pas mignon ensemble ? Que des chiffres impairs, les plus grands cajolent le plus petit, comme un enfant et ses deux parents.

89 = Il est progressif car le neuf vient après le 8. C’est le nombre final d’une série de dix. Il est en suspend, il attise l’envie de suivre, mais regarde toujours en arrière, pour voir si ça suit bien derrière.

79 = C’est régressif, alors, ça ne suivait pas derrière ? Ah non, il est en train de s’inspirer du plus grand, et tenait à nous le montrer, très bien, bon travail ! Forcément, j’étais obligé de les séparer de cette façon, vous savez à présent pourquoi.

323 = C’est un peu la même histoire qu’avec le 535, mais là, le deux un chiffre rebelle, il est pair. Il aime bien ces parents, ce n’est pas ça, mais il s’inspire des deux, voilà tout. Ils vont bien ensemble en tout cas.

84 = 8 c’est bien deux 4 non ? Ces chiffres me ressemble, je suis tout à fait dans mon élément là, d’ailleurs, un jour je pourrais vous raconter ce que 44 me raconte, pas ici, car ce serait bien trop long.
Et puis, vu la suite, ça tombe bien, il est vraiment bien placé.

62 = Encore un 8 ( 6 + 2 ). Celui-ci devait lui aussi être comme ça, car le huit vient avant le 4 bien souvent, vous verrez après. Ce sont deux pairs. 62, ça sonne vraiment bien, c’est un nombre vraiment doux.

64 = Le voilà notre 4. A la traîne ? Non, tu voulais juste montrer que la série est ascendante, c’est plutôt bon signe et rassurant. 6 + 4 = 10 qui lui est un chiffre grand et modeste, car il est composé de rien ( 0 ) et du tout ( 1 ) et que les deux associés forme une impression de grandeur. 6 et 4 ensemble, vous êtes humble comme tout.

3383 = Alors, c’est qui le plus fort ? Et oui, ainsi, mon pauvre 8, même si tu es composé de deux 4, tu te sens envahi, mal à l’aise peut-être, mais bon, tu es différent, fais-en ta force et puis, ils sont autour de toi, bien que trois 3 s’harmonisent parfaitement, ils devront t’acceptez, un jour ou l’autre.

27 = Le deux est lié au 3, car ils sont souvent ensemble, et ont une histoire commune du coup, mais là, ils sont séparé, ce qui est bien puisque le 2 à été trouver le 7. Pourquoi ? Parfois, il faut se dire que les choses sont ainsi, et qu’on y peut rien. Le 27 c’est ma date de naissance.

9 = Le 9 est lié au 27, car le 7 est lié au 9, je trouve bien plus beau un 7 avec un 9 que séparément. Donc vu que j’étais coincé, je devais faire des choix cruciaux, j’ai choisi cette combinaison, c’est pas mieux comme ça ? Le 7 appelle le 9, c’est évident.

50 = Le 5 et le 0 vont si bien ensemble, et puis, 5 ( 0 ) pour 5 x 10 donc 5 ( 0 ). De plus, le zéro appelle la suite, il est là, il laisse place au début d’autre chose. C’est beau d’être à l’écoute ainsi, tout en pouvant être si grand, en compagnie d’un autre ou de plusieurs autres. Respect !

288 = Deux 8. C’est ce qui s’appelle dire ce que l’on fait. C’est beau.

41 = 14 – 41 oh ! une impression de déjà vu, mais le point de vue est différent. Un chiffre qui s’ouvre, c’est toujours bon. De plus, les deux 8 et le 4 après, petit malin ! Ca fait un 4 ou quatre 1 me direz-vous, oui mais moi je préfère un 4, donc le point de vue est différent, mais je vois toujours la même chose, puisque c’est ce qu’il me dit. Un tort ?

97 = Deux chiffres, et deux de différence, non, y a pas à dire, surtout quand on voit la suite, il ne pouvait en être autrement.

16 = Au début, 14 15 [ ... ] puis 16 et bien et bien, nous sommes là où il faut. Une transaction on dirait.

93 = Et bien voilà, un rappel. 97 ( 1 + 6 ) 7 9 et 3 le trois de la conclusion des chiffres, c’est bon signe, l’association est bonne.

99 = Tiens, tiens ! Cela ne vous rappelle rien ? Voyons la suite. Les deux neuf sont tellement humble en plus, ils en ont des petits, enfin, ils sont responsables, eux, c’est plutôt admirable.

37 = Ah ! Ca me rappelle le 93 et 97 ( 7 ) 93 car ce sept annonce trois 7. Impair, c’est bon, nous sommes dans le vrai.

510 = Vu la suite, je ne pouvais guère faire autrement, mais ça tombe bien, car ils vont bien ensemble en plus. 510 comme 5 x 10 donc le 50 de tout à l’heure ? On dirait qu’ils ont compris ma réflexion, et m’envoient un clin d’œil.

582 = Et oui, il est bien là lui aussi. Sans compter ce huit, ça fait bien cinq 8. Et puis, tout à l’heure, il y avait bien deux 8. Encore un clin d’œil ?

Etc…

Donc, un jour, bientôt, je vous dirais ce que le 44 me raconte.
Vu que j’ai laissé de côté ces chiffres, j’ai encore plein de choses à apprendre d’eux, donc j’ai hâte, ça viendra, mais il me reste encore tellement de choses à découvrir avec eux, et avec le reste, que je ne sais pas si ma vie me suffira, mais j’essayerai de combler ce que j’ai toujours refoulé jusqu’ici et puis, tant mieux dans un sens, car j’aurais été encore moins compris de tous ces autres, donc finalement, tout est bien qui commence bien.

J’oubliais, cette série c’est la série des décimales de PI : 3,1415926…

0 commentaires à “Mon témoignage [ Partie 09 ]”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...