Mon témoignage [ Partie 12 ]


Pour en revenir à ce coiffeur, car ici je vous expose mes réflexions du moment, comme je les vis, je ne sais pas si les autres qui écrivent, le font ainsi, en tout cas moi je le fais.

Effectivement, à chaque fois que je me demande et que j’expose ce genre de pensées, de dire que ces gens ne sont pas toujours intéressants, qu’ils n’ont au final pas grand chose à dire qui pourra changer quoi que ce soit, dû moins, pas de grande conversation comme je suis souvent habitué avec moi-même n’est pas un tort, mais bon, à quoi bon pourrait-on me dire ?

Il faut donc retourner la chose dans le sens inverse.

Même si mes raisonnement ne sont ou ne seraient pas faux, et alors ? Ca change quoi ? Pourquoi suis-je parti là dedans ? Ca prouve quoi au final ?


Je crois que dans certains de ces raisonnements, qui sont très intéressant pour moi, car c’est vrai qu’ils m’occupent beaucoup, mais sont-ils si pertinents qu’ils pourraient parraître ? Pas tant que ça en fin de compte.

Je crois que c’est ça que l’on appelle une prise de tête, une obsession de la réflexion, certes apaisante pour moi, mais, qui au final peut amener nul part, sauf pour mon cerveau, car plus on réfléchi et plus on s’y habitue, et nos réflexions deviennent subtiles, comme un pianiste s’entraînant à longueur de temps, afin de se perfectionner.

Je crois, que dans celle-ci, même si ça pu me faire plaisir de réfléchir, je crois que ce qu’il m’a énervé le plus, ce ne sont pas les autres, bien que ça vous laisse le croire, mais la situation, moi-même.

Les autres en effets ne sont pas près à m’accueillir, me trouve bizarre, ou un peu extra terrestre, avec mes réflexions inutiles pour eux, mes prises de tête qui n’apaisent que moi, mes manies, ma démarches étranges, mes rituels qui ne rassurent que moi, et créé des tensions autour de moi, mon regard parfois enfantin, parfois méprisant, car il juge et perçoit les failles etc.
Mais je crois que je ne suis pas étranger à tout ce qu’on me renvoit, ce diagnostique me mettra face à un miroir, enfin je serais qui je suis, je pourrais me regarder dans la glace, et me dire : << tu es .... >> mais après, il faudrait faire la paix avec moi-même, pour enfin pouvoir faire la paix avec les autres, vais-je y arriver ?

Il sera dur pour moi de découvrir ce que je dois être, car j’ai quand même du mal avec ça, comment dois-je me comporter face aux autres, que dois-je dire, ils attendent quoi au juste et comment me faire comprendre ?

Ah, si je le savais, car ma déduction devenue meilleure d’année en année ne suffit vraiment pas, j’ai quand même un sérieux trouble, de sérieux troubles qui m’empêche de faire plein de choses, qui m’ont amené là, aujourd’hui à vous écrire et à être ce que je suis.

Une fois le diagnostique posé, je pourrais enfin commencer à attaquer tout ça de front, je serais si libre, si libéré, ce sera le plus beau jour de ma vie, c’est sûr, je serais si fier de moi, si fier de ce que je suis, ce sera le premier pas vers une nouvelle vie, le premier pas vers la vie, tout simplement, je pourrais enfin commencer à vivre, réellement, moi, parmi les autres.

Donc ces réflexions, ce sont des excuses, des justifications qui pourront ne plus me servir, bien sûr je continuerais à réfléchir énormément, là dessus je ne changerai pas, car c’est comme ça que je suis, mais je serais libéré, libéré des réflexions vaines, et je pourrais commencer à voler dans les airs, les bras tendu, bizarre oui, mais libre de mes angoisses. Peut-être que cette fille que j’ai rencontré volera-t-elle avec moi, comprendra-t-elle ce que je suis et arrivera-t-elle à rentrer dans ma bulle, car je trouve que dans ma bulle, tout est beau, tout est relaxant, pas de limite inutile, pas de bien-disant et bien-pesant, pas de  » ça-fait-mongole-de-faire-ça « , rien de tout ça, ou on danse sur la musique et non sur de la musique, dans nos têtes, voire dans le réel, la vraie vie quoi, le rêve, la magie de la vie, pour nous deux, et un bonheur absolu.

0 commentaires à “Mon témoignage [ Partie 12 ]”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...