La vie comme un film

Hebergeur d'images

 


En fait, il y a une raison qui me semble simple pour le fait que l’on voit le mal partout, et quand on y réfléchie c’est tout à fait logique.

C’est la logique du  » je sors du lot « .

Imaginons que vous êtes dans un endroit, et qu’il y a des hommes habillés en vert et un seul homme habillé tout en rouge, celui habillé en rouge va vous sauter au yeux non ?

En fait, heureux soient-ils, les malchanceux ont un dérèglement de leur perception déjà sur ce point là, c’est-à-dire qu’ils peuvent avoir une forte tendance à différencier les choses en deux, c’est soit rouge ( pour les problèmes ) ou soit vert ( pour les non problèmes ).

Pas étonnant donc, à ce qu’il y a un contraste assez grand.

Mais ce n’est pas tout, il y a un deuxième point assez important, que je vais couper en deux.

Notre perception est pour la plupart des gens, surtout ces gens là, en trois temps, passé, présent et avenir.
La passé influe sur le présent qui influe sur l’avenir c’est-à-dire que de part leur perception, ils se disent dans un sens négatif, bien sûr, j’ai été, donc je suis et par conséquent, je sais que je saurais alors qu’au fond ils en savent rien.

Si ces gens là ont eu ce qu’ils appellent des problèmes dans leur vie, comme tout le monde , ils vont grossir ces problèmes, en les contrastant d’avantage que la moyenne, ils vont même spéculer et avoir pris la fâcheuse habitude à le faire sur ce que penserait l’autre…

En gros, vu que d’après eux leur enfance à été pourri, c’est ce qui pourri leur vie actuellement et c’est ce qui les suivra toutes leur vie, donc nous avons là les trois temps.

Maintenant, pourquoi avons-nous tous la sensation, quand nous allons au cinéma, à la sortie de certains films, que tout est soudain possible, nous sommes pris d’une passion et d’une envie de changer les choses dans un domaine, ce qui arrive aussi la nuit bien souvent, plutôt qu’au jour, et le lendemain, ou quelques heures plus tard en ce qui concerne le film, ça se dissipe, pourquoi ?

  • Pourquoi sommes nous admiratif de certains personnages, de certains héros de fiction ou de certains films ?

Tout d’abord il faut savoir qu’un film est un parfait exemple de la bonne perception, et en allant regarder un film, ou la nuit, notre perception est bien meilleure dans le sens du positif que la journée.

La différence qu’il y a dans notre perception la nuit ou la journée vient des autres, car la nuit nous sommes souvent seul, dans une salle de cinéma les autres, on ne les voit pas.

Je ne sais pas si cela vous est arrivé, mais, le matin ( là où la perception est souvent la moins bonne ) en classe, quand la lumière s’éteignait et qu’il faisait donc noir, n’avez-vous jamais voulu que ce moment dur plus longtemps, cette sensation soudaine d’être plus loin des choses, des gens, des soucis, durant un instant, n’avez-vous pas ressenti ce bien être procuré par le noir ?

Quand au film et plus exactement aux acteurs pour lesquels on s’identifie, dans un ou plusieurs films, ou les films qui nous donnent une sensation de pouvoir qu’on avait pas avant de rentrer dans la salle, c’est parce que dans le film, tout est possible, l’acteur lui, ne joue qu’un rôle, donc, il ne produit pas le schéma classique du j’ai été, je suis, donc je serais mais celui du je suis donc, dans un avenir proche je vais être, je vais donc agir en ce sens.

Je crois que notre fascination pour le cinéma, certain acteur, ma fascination aussi, vient que ceux-ci nous montre la bonne manière d’agir et de penser, comme dans nos rêves les plus fous.

2 commentaires à “La vie comme un film”


  1. 0 Camyste 16 fév 2008 à 13:16

    C’est-à-dire que nous serions plus « réceptifs » dans l’obscurité ?
    Et donc que lorsqu’on regarde un film, on perçois mieux le message ?

    Pour moi un film c’est une ébauche de pensée, un outil pour enrichir notre réflexion…
    En histoire des arts, on nous apprend à avoir un regard critique : quel message veut faire passer le réalisateur, dans quel but, par quel procédés ? Et donc… A avoir du recul.

  2. 1 Syou Plé 16 fév 2008 à 15:54

    En fait, j’ai sans doute mal expliqué à ce niveau, il faut que je relise car je me relis rarement, lol !

    Mais en fait il est possible que nous réceptionnions mieux dans l’obscurité, mais l’idée que je voulais appuyer c’est que les autres nous renvoie notre passé, et donc la nuit, les gens sont couché, au cinéma, on les voit pas vraiment, et de plus, on y va souvent le soir pour la plupart.

    Enfin voilà. Faudra que je me relis pour rectifier, mais, de toute façon, ces textes ne sont pas figé, un peu comme une ébauche. ;)

    A bientôt !

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...