Ecrire pour exister 02

   N’avons-nous pas une ou des choses à dire, ou à faire, mais qu’on a jamais osé accomplir, par peur, parce qu’on croit ne pas y arriver, on part perdant d’avance.

   Qui sont ces gens qui ont des rêves et qui aboutissent à quelque chose d’important dans leur vie, qui font changer les choses, qui changent des vies ? Qui sont ces gens ? Sont-ils génétiquement plus fort que nous ? Sont-ils favoriser particulièrement par rapport à nous ? Je ne le crois pas. Je crois que ce sont des gens comme vous et moi, à la seule différence qu’ils croient en leurs rêves, ils croient que c’est possible. Ils ne s’arrêtent pas à ce dire : << J'aimerais ! >> mais ils se disent : << Je vais faire ! >> et font tout pour y arriver.

   Pourquoi les gens sont bloqués dans leur vie ? Pourquoi, quand j’interroge ces mêmes personnes, ils voudraient tellement faire, pour les autres, pour les leurs, pour les sans abris par exemple, mais ne font rien. Ca reste bloqué. Un drôle de blocage. Qu’est-ce ce qui vous en empêche ? La vie me direz-vous. Il faut bien vivre et la vie n’est pas faite pour les rêveurs. Ah bon ! Et bien, si il n’y avait pas eu de rêveur, serions-nous là où nous en sommes ? Nous serions encore à l’époque ou le Ku Klux Klan dominait certains pays, où les noirs étaient assis à l’arrière des bus, où ils n’avaient aucun droit vis-à-vis des nôtres, blanc.

   N’était-ce pas utopique de vouloir que ça change ? N’était-ce pas utopique de vouloir changer quelque chose qui semblait avoir toujours été ainsi ?

   Mais non, des rêveurs plein d’ambitions sont arrivés. Ils ne se sont pas contenté de dire : << Je voudrais ! >> mais << je vais agir contre tout ça, et pour la liberté ! >>.

   Demandez-vous chaque jours, dans un journal si il le faut, ce que vous voudriez faire, ce que vous avez fait et ce que demain, vous ferez pour agir.

   Ne croyez pas que vous n’avez pas de pouvoir, car ce n’est pas là la bonne pensée, mais dites vous que vous pouvez changer les choses. Si vous transmettez ce message utopique semble-t-il alors, à votre échelle vous serez des héros.

   Le plus important n’est pas ce qu’on a fait, mais ce qu’on a tentez de faire, c’est ça pour moi, qui est héroïque.

   Pour ceux qui croient en la vie, en tout ça, à votre demande je créerai un journal, et chaque jour sera écrit ce que vous avez voulu faire en ce jour, ce que vous avez fait, et ce que demain vous comptez faire pour changer les choses. 

   Car il n’y a pas que de petits gestes, mais ce sont ces petits gestes qui font les grands.

2 commentaires à “Ecrire pour exister 02”


  1. 0 Jacques 29 fév 2008 à 16:09

    Ça fait quelque temps que je ne t’ai pas mis de commentaire même si je passe ici assez souvent malgré tout. Mon commentaire rejoint tes deux articles « Écrire pour exister » et cette chaîne que tu lances dans un autre message.

    Je suis quelqu’un qui, comme toi, crois au pouvoir des mots, crois au pouvoir que nous avons de changer les choses même si nous de faisons pas partie des gens considérés comme puissants ou célèbres. J’ai toujours vu notre contexte humain comme une immense toile où chaque être humain est une petite touche de couleur dans l’ensemble ou un maillon dans une chaîne infinie. Il n’y a pas de gens inutiles, remplaçables ou dont l’absence serait sans conséquence. Et cela, même pour ce qui est du mal dans l’univers; puisque ce mal est aussi la condition du bien.

    Et je crois pour cela à la puissance des mots, à la puissance des gestes, même lorsque ces mots et ces gestes nous semblent insignifiants. On dit un mot, on fait un geste et on pense souvent que cela n’a pas d’importance, que ce mot ou ce geste est perdu. Mais ce mot ou ce geste passe dans l’esprit de la personne qui le reçoit ou le voit. Cette personne même n’en est pas toujours consciente mais elle n’est plus tout à fait la même à cause de ce mot ou de ce geste. Et à son tour, elle agit sur les autres. Et chacun d’entre nous est fait de ces milliards de mots et de gestes qui ont été dits ou posés par autres. Voilà comment je vois la « chaîne » humaine.

  2. 1 Syou Plé 29 fév 2008 à 16:27

    Bonjour,

    Vous le dites de la plus belle des façon, encore mieux que je n’ai su le faire.

    Merci de votre commentaire, c’est toujours un plaisir et un honneur de vous lire. Nul besoin de vous dire que je suis donc d’accord avec vous.

    Bien à vous !

Laisser un commentaire


Syou Plé vous souhaite la bienvenue !

Laissez-vous guider...

Pour que chaque jour compte

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

Une belle contradiction

Une belle contradiction

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

Notre plus grand combat nous oppose à nous-même !

  • Album : Mes chiens
    <b>45.jpg</b> <br />

Sondage

Que pensez-vous de ce blog ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Petit Rappel

Conformément au code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957). Il est interdit d'utiliser et/ou reproduire et/ou représenter et/ou modifier et/ou adapter et/ou traduire et/ou copier et/ou distribuer, l'un des quelconque éléments – photos, poèmes, articles personnels – publiés sur ce blog de façon intégrale ou partielle, sur quelque support que ce soit – électronique, papier ou tout autres supports – sans l'autorisation expresse et préalable de l'auteur. Blog créé le 21 janvier 2 008 – Dixcrétion – tous droits réservés -

cornillonchristophe |
Les Livres de Loïc ! |
UN PEU DE POESIE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Franck Bellucci
| Les maux du coeur
| Mes mots...